Pirogue en projet

Je me lance, c'est décidé...

Je cherchais un voilier, un vrai, qui soit facile à transporter sur le toit d'une voiture, qui présente une belle stabilité de forme avec des performances honorables. La coque principale de 4,50 m pour une largeur assez importante de 0,70 m devrait peser un maximum de  40 kg. Le flotteur du balancier pour 4 m de long et 0,25 de large devra peser un maximum de 15 kg. Le poids en ordre de marche devra être de 85 kg et une charge utile de 150 kg pour l'équipage et ses provisions de bouche pour le goûter!

Deux  mâts non haubannés porteront des voiles de planche déshabillées de leur wichboms, l'un d'eux sera remplacé par une bôme plus légère et plus facile à gréer de 2 poulies d'écoute. J'ai à ma disposition un jeu de 4 voiles de 3 à 6,5 m² qui me permettra de choisir la surface propulsive en fonction du temps.

La pirogue est aussi un bateau manoeuvrable à la pagaie pour se balader sur l'eau par calme plat ou en rase cailloux.

La construction est prévue selon la méthode du cousu-collé avec pour les balanciers un laméllé-collé qui permettra une souplesse importante et une reprise éventuelle (épaississements ponctuels) en cas de souplesse excessive.

J'ai tracé les coques, vérifié le développé des bordés et du fond pour n'utiliser que 3 feuilles de contreplaqué de 2500 X 1220 X 4 mm. Le gouvernail sera installé sur le tableau arrière et la dérive sur le banc de rappel si elle est vraiment nécessaire pour remonter au vent. La coque est assez profonde pour constituer un plan anti-dérive suffisant...peut-être...!

Sur le croquis la voile d'avant fait 5m² et la grand voile 6,5 m², soit 11,5m² au total. Je peux encore augmenter de 0,50m² le total, intervertir les voiles sur les mâts avant et central pour modifier les équilibres. J'ai un système modulaire de puissances qui me permettra de pratiquer selon mes états d'âme et mes objectifs. La pêche au maquereaux, l'exploration des iles en face, la balade en famille ou la virée sportive. Peut-être!

Bon quand je dis en famille c'est à 2 adultes et plus facilement 1 adulte et 1 enfant. Ce type d'embarcation est forcément très stable jusqu'au point de rupture de l'équilibre notamment avec le flotteur au vent et vent frais. Le tout est de rester raisonnable sur les conditions atmosphériques et de faire des essais de relevage après retournement...par beau temps au début et mer chaude! Quand même.

Au fur et mesure des travaux je réaliserai un petit reportage photo pour garder une trace de cette aventure artisanale.

Je vous invite à visiter le site http://www.bateaubois.com qui est un forum de passionnés toujours prets à communiquer leur savoirs, trucs et astuces.